Marcel Proust des citations esprit désir heureux

réagissez sur ce texte fait de citations

J'aurais dû être heureux : je ne l'étais pas. Je trouve très raisonnable la croyance celtique que les âmes de ceux que nous avons perdus sont captives dans quelque être inférieur, dans une bête, un végétal, une chose inanimée, perdues en effet pour nous jusqu'au jour, qui pour beaucoup ne vient jamais, où nous nous trouvons passer près de l'arbre, entrer en possession de l'objet qui est leur prison. Swann, lui, ne cherchait pas à trouver jolies les femmes avec qui il passait son temps, mais à passer son temps avec les femmes qu'il avait d'abord trouvées jolies. On ne connaît pas son bonheur. On n'est jamais aussi malheureux qu'on croit. Car les modes changent, étant nées elles-mêmes du besoin de changement. Les beautés qu'on découvre le plus tôt sont aussi celles dont on se fatigue le plus vite. Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre. Je ressentis devant elle ce désir de vivre qui renaît en nous chaque fois que nous prenons de nouveau conscience de la beauté et du bonheur. Chaque être est détruit quand nous cessons de le voir; puis son apparition suivante est une création nouvelle, différente de celle qui l'a immédiatement précédée, sinon de toutes. La douleur est un aussi puissant modificateur de la réalité qu'est l'ivresse. Quand on se voit au bord de l'abîme et qu'il semble que Dieu vous ait abandonné, on n'hésite plus à attendre de lui un miracle. Le regret est un amplificateur du désir. Car l'optimisme est la philosophie du passé. Les événements qui ont eu lieu étant, entre tous ceux qui étaient possibles, les seuls que nous connaissions, le mal qu'ils nous ont causé nous semble inévitable, et le peu de bien qu'ils n'ont pas pu ne pas amener avec eux, c'est à eux que nous en faisons honneur, et nous nous imaginons que sans eux il ne se fût pas produit. J'avais appris qu'il n'était pas possible de la toucher, de l'embrasser, qu'on pouvait seulement causer avec elle, que pour moi elle n'était pas une femme plus que des raisins de jade, décoration incomestible des tables d'autrefois, ne sont des raisins. Mais puisque je savais maintenant que je ne pouvais rien atteindre de plus que des plaisirs frivoles, à quoi bon me les refuser? Nous sommes obligés de revivre notre souffrance particulière avec le courage du médecin qui recommence sur lui-même la dangereuse piqûre. Car le bonheur seul est salutaire pour le corps, mais c'est le chagrin qui développe les forces de l'esprit.



Notez votre avis




Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder la vie d'un autre écrivain : PROPOSITION.

sur le forum : Comment les écrivains considèrent les éditeurs ?
LIRE CETTE INFORMATION.